15/10/2015
Ingérop déploie son savoir-faire technique pour le nouveau stade aquatique de l'INSEP
Inauguré le 13 octobre, le nouveau stade aquatique Christine Caron est doté de la certification HQE pilote délivrée par Certivéa. Dans le cadre de sa mission de maîtrise d’œuvre (conception, suivi des travaux) pour la maîtrise d’ouvrage composée du ministère de la ville, de la jeunesse et des sports, de l’OPPIC (mandataire) et de l’INSEP (utilisateur) et avec l’architecte François Leclercq et BVL architecte associé, Ingérop a développé de nombreux systèmes s’inscrivant dans cette démarche de développement durable et répondant au bien-être des nageurs.

Piscine de référence pour les entrainements des nageurs professionnels français, le stade aquatique Christine Caron de l’INSEP se veut à la pointe des dernières technologies en matière de traitement d’eau. Les équipes du groupe ont ainsi développé un procédé permettant la réutilisation de l’eau servant au nettoyage des filtres des bassins : l’osmose inverse. C’est une des premières fois en France qu’un équipement obtient l’autorisation d’utiliser un tel procédé pour réinjection dans les bassins. Habituellement, l’eau utilisée pour nettoyer les filtres est soit directement rejetée dans les égouts, soit traitée et réutilisée uniquement pour le nettoyage des filtres. Ce dispositif mis en place permet une récupération d’eau estimée entre 60 et 70 %.

 

Ce complexe comprend quatre nouveaux bassins complétant le bassin de natation synchronisée existant : une fosse à plongeon, un bain chaud, un bain froid et un bassin sportif de 50 mètres et 9 lignes de nage. Le bassin sportif est construit en inox, et peut être scindé en deux grâce à un mur mobile. Il permet alors les entrainements de disciplines différentes en même temps. Des hublots avec caméras positionnés dans les coursives permettent d’avoir une vue sous-marine de la technique des nageurs. Certains plots de départs sont équipés d'un système de mesure de la poussée des nageurs. La fosse à plongeon dispose quant à elle d’un « coussin » d’air à la surface de l’eau créé grâce à des buses installées en fond de fosse et commandé par l'Entraineur à proximité des plongeoirs. Il évite aux plongeurs de se blesser à leur entrée dans l’eau lors des sauts.

 

Le projet, d’une durée de cinq ans (de la conception jusqu’à la première année d’exploitation marquée par l’inauguration du 13 octobre), et les techniques proposées par Ingérop démontrent la volonté du groupe et de ses équipes de s’investir toujours plus dans des projets à vocation durables, comme en témoigne le récent contrat remporté pour la conception, réalisation et exploitation du futur centre de tri de Paris pour le compte du Syctom. 

CONTACT
COMMUNICATION - PRESSE

Silvia Nimo
Responsable de la Communication

Julie Boulanger
Webmaster - Digital

Tél. +33 1 49 04 55 00
communication@ingerop.com